La fabrique

Visite gratuite

durée de la visite: 30 min

11h30, départ de la dernière visite

Uniquement le matin

La Fabrication

Chemin de Saint Christol

04 67 98 16 32

La fabrication entièrement faite à la main il y a encore une trentaine d’années a évolué tout en restant artisanale avec l’emploi de machines imaginées et conçues spécialement pour la confection des Berlingots de Pézenas.

La visite est entièrement gratuite. Aussi, à la fin de celle-ci, nous comptons sur vous pour emporter un petit souvenir afin que nous puissions continuer à vivre de notre métier et permettre aux générations futures de découvrir cette aventure fabuleuse qu’est le travail du sucre cuit artisanalement.

 

Horaires de fabrication ouverte au public

La confiserie peut se visiter de début mai à fin octobre. La visite dure environ 30 minutes et 11h30 est le départ de la dernière cuite. Passé cette heure, vous ne pourrez pas voir la fabrication dans son ensemble.

Voici les horaires auxquels la confiserie est ouverte au public et où vous aurez le plaisir de voir le confiseur fabriquer les berlingots:

Lundi
9h à 11h30
Fermé
Mardi
9h à 11h30
Fermé
Mercredi
9h à 11h30
Fermé
Jeudi
9h à 11h30
Fermé
Vendredi
9h à 11h30
Fermé
Samedi
Fermé
Fermé
Dimanche
Fermé
Fermé
Rappel: La fabrication se visite le matin uniquement.

Horaires boutique confiserie

La boutique située à la confiserie est ouverte toute l’année sauf pendant nos congés annuels. Voici ses horaires d’ouverture:
Lundi
9h à 12h
13h30 à 17h30
Mardi
9h à 12h
13h30 à 17h30
Mercredi
9h à 12h
13h30 à 17h30
Jeudi
9h à 12h
13h30 à 17h30
Vendredi
9h à 12h
Fermé
Samedi
Fermé
Fermé
Dimanche
Fermé
Fermé
Rappel: La fabrication se visite le matin uniquement.

Horaire boutique ville

Pour voir les horaires de la boutique du cœur de ville, 5 place Gambetta, cliquez ici.

Confection en images

En attendant de venir respirer ces odeurs de friandises, voici quelques photos:

Sucre chaud coulant du chaudron
Sucre refroidissant sur table

De l’eau, du sucre et du glucose ont été mélangés et cuits dans un grand chaudron en cuivre. Une fois la température atteinte, la pâte obtenue est versée sur une table en fonte creuse dans laquelle circule de l’eau froide pour refroidir ce qui se trouve dessus.

Parfum versé dans le sucre
Colorant ajouté au sucre

On ajoute a la pâte encore assez liquide, du parfum et du colorant. Les parfums sont souvent des essences naturelles, comme par exemple la menthe. Il suffira donc de très peu de parfum pour donner le goût au berlingot. C’est de l’ordre du pourcent.

Travail du sucre sur la table
Découpage du morceau de sucre

De l’eau froide circule dans la table pour refroidir la pâte et la rendre manipulable.

Une fois la bonne consistance obtenue, un petit morceau va être découpé. Ce sera la partie qui aura reçu le colorant ou une petite partie de la pâte lorsque celle-ci est complètement colorée. Nous appellerons ce petit morceau « le filet ».

Pate sur la batteuse
Sucre battu plus clair

Le reste de la pâte, donc le plus gros morceau appelé « la masse » est ensuite posé sur une machine appelée une étireuse-batteuse.

Deux doigts désaxés sortent de chaque cotés de la machine et vont se croiser. La masse est posée sur les 4 doigts a l’arrêt. Le croisement des doigts aura pour effet de battre la pâte et de faire pénétrer des bulles d’air ce qui rendra le bonbon blanc, ou plus clair si il a été coloré, et plus léger.

Filet en train d'être collé à la masse
Filet collé sur la masse

Le filet est collé sur la masse blanchit par l’étape précédente. Ce gros berlingot est maintenu au chaud par des rampes de gaz qui se trouvent sous la machine.

Il va ensuite être étiré a la force des bras, pour pouvoir passer entre 2 cylindres ayant l’empreinte des berlingots.

Le sucre passe dans les cylindres
Berlingots formés sur tapis de refroidissement

Voici les cylindres qui vont donner au berlingot sa forme définitive. Ils ont été calés pour se retrouver bien en face l’un de l’autre.

Les bonbons vont maintenant se diriger dans un tamis tournant sur un axe horizontal, en passant sous une souflerie pour les refroidir. Ce qui va permettre de les détacher les uns des autres.

Berlingots se détachant les uns des autres
Berlingots séchant à l'air libre dans des tamis

Les bonbons, en finissant leur course sur le tapis et en tombant dans le tamis pivotant vont se détacher les uns des autres.

Ce tamis tournant va aussi permettre d’adoucir les bords des bonbons en retirant la fine pellicule de sucre qui les reliait les uns aux autres. Comme les vagues de la mer qui arrondissent les galets en les faisant rouler.

Après plusieurs minutes dans le tamis, les berlingots sont entreposés à l’air libre afin de durcir en se refroidissant.

Il est alors possible d’en goûter et de se régaler de berlingots encore tiède. C’est délicieux!

La prochaine étape sera le conditionnement et la vente…

 

A propos de la fabrication des berlingots, je vous invite à aller lire l’article de Marie Urdiales sur la page On parle de nous

Bonne dégustation!

Plan d'accès

Voici le plan d’accès pour se rendre à la fabrique (marqueur violet), pour visiter la confiserie ou à la boutique du cœur de ville (marqueur rose) où les horaires d’ouverture sont plus amples. N’hésitez pas à zoomer: